Actualité

Acheter à deux, c'est mieux ?

 
Près de deux tiers des emprunteurs vivent en couple. Cette situation facilite-t-elle l'obtention de leur prêt immobilier ? Quelle est l'influence du régime matrimonial sur l'achat du logement ? Quels sont les critères des banques ? 
Acheter à deux, c'est mieux ?Pouvoir d’achat immobilier

L’achat immobilier est plus facile pour les couples. Quand on est un couple, les revenus sont plus élevés, ce qui permet d’avoir une plus grande capacité d’emprunt et donc d’accéder plus facilement à la propriété alors qu’un seul salaire n’est pas toujours suffisant.
Avec un couple, le risque est réparti sur deux emprunteurs. Le remboursement est davantage sécurisé.


Emprunt, couple et contrat de travail. 

Si les deux conjoints sont en CDI, la banque accorde le prêt, pour peu que les autres critères soient emplis (capacité d’endettement, saut de charges, reste à vivre, comptes bancaires bien tenus etc.).
Et si l’un des emprunteurs est en CDD et l’autre en CDI ? La capacité d’endettement est calculée sur le seul CDI. Mais pour déterminer le reste à vivre, la banque se base sur les revenus du CDD et du CDI, ce qui facilite l'obtention du financement. 


Crédit immobilier 

Pour prêter, les banques imposent la souscription d’une assurance décès-invalidité. Lorsque l’on emprunte en couple, la quotité (part du capital à assurer) est souvent répartie en fonction des revenus de chacun. Si les salaires sont équivalents, chaque membre du couple sera couvert à hauteur de 50% de la quotité. Avec des revenus inégaux, on peut prévoir une répartition 40/60.
Le plus sécurisant mais souvent le plus cher : chaque co-emprunteur s’assure pour la totalité de la quotité. Si l’un d’entre eux ne peut plus travailler, l’assurance crédit prendra en charge l’intégralité du remboursement.


Logement : à quel nom acheter ? 

Le statut le plus protecteur reste le mariage, même si le Pacs s’en rapproche. Ceux qui vivent en union libre devront bien organiser leur projet. En fonction de leurs objectifs et de leur situation, ils devront choisir entre l’indivision, la Société civile immobilière (SCI).